Le Tour du Six des Eaux Froides en 2 jours

Randonnée sur 2 jours depuis le barrage de Tseuzier en passant par le col des Eaux Froides avant de plonger sur la cabane des Audannes. Retour sur le barrage par la combe des Andins et l’alpage de Serin.

1er jour en 4h

Du barrage de Tseuzier (1780 m), longer la rive droite du lac jusqu’au Gîte de Lourantse (possibilité d’hébergement). Suivre le chemin du col du Rawyl jusqu’au dessus du plateau d’Armillon. Prendre à gauche et rejoindre le chemin reliant le col du Rawyl à la cabane des Audannes. Vous arrivez sur des lapiaz. Un lapiaz est une étendue de roches calcaires qui a subi une forte érosion karstique (dissolution du calcaire par l’acide carbonique contenu dans l’eau). Pour parcourir ces étendues avec un relief très prononcé, il est recommandé de garder les mains libres et de fixer les bâtons sur le sac. Après une crête à 2480 m, vous descendez vers le lac de Ténéhet, (2440 m). Attention à ne pas manquer le lac caché au fond d’un petit vallon, 50 mètres à l’ouest du poteau indicateur, 1h30. Descendre encore un peu avant de vous engager dans le grand lapiaz de Ténéhet. Après le lapiaz, il suffit de remonter le vallon qui aboutit au col des Eaux Froides, (2648 m). Vous êtes en vue de la cabane des Audannes. Descendre vers le lac et remonter les 40 derniers mètres qui vous séparent encore de la cabane. Environ 4 heures de Tseuzier à la cabane des Audannes.

2ème jour en 2h30

De la cabane, le chemin suit l’ancien bisse des Audannes jusqu’au bout du plateau, puis plonge dans le vallon des Andins. Au cours de la descente, après une main courante, il y a deux itinéraires. L’un, le chemin des Andins descend en zigzags jusqu’au fond du vallon et remonte légèrement le long d’un grand éboulis. Ce grand amas de rochers vient d’un gigantesque éboulement qui a eu lieu en 1946. On débouche dans les pâturages boisés et on suit le chemin jusqu’à l’alpage de Serin. L’autre, le chemin de la Conduite, traverse le vallon des Andins et suit une vire dans la falaise de rochers. Cette vire a été taillée dans le rocher pour le passage d’une ancienne conduite d’eau. Cependant, ce parcours est à éviter si vous avez le vertige. De plus, en raison de glissements de terrains, le chemin est quelquefois endommagé. Prudence donc ! On débouche dans les pâturages boisés et on suit le chemin jusqu’à une bifurcation. Prendre la direction les Rousses et suivre le chemin jusqu’à la route (arrêt de bus et parking). On peut rejoindre Tseuzier en suivant la route à travers les tunnels ou emprunter un chemin aérien (main courante et échelle) balisé rouge et blanc. 2h30 de la cabane à Tseuzier.