Geltenhorn 3065 m

Ce sommet se présente comme un dôme allongé, sur l’arête entre le col du Brochet et l’Arpelistock. Il domine le Geltengletscher au nord et les Grandes Gouilles au Sud.

De la cabane, grimper la combe sous le Mont Pucel et contourner ce sommet par la gauche pour parvenir à un col à 3000 mètres. 1h30. Descendre un peu dans le versant nord, prendre pied sur le glacier du Brochet et le traverser en gardant plus ou moins la même altitude. Franchir une crête et rejoindre une sente descendant du sommet du Wildhorn. Descendre cette sente jusqu’au col du Brochet 2759 m. 1 h.
Du col, on grimpe à l’ouest la pente de dalles et d’éboulis et on suit l’arête jusqu’à un ressaut presque vertical que l’on escalade par l’angle de droite. On continue par l’arête effilée. Celle-ci s’élargit et conduit à un petit col, puis au sommet par une crête neigeuse. Peu difficile. 1h30.
Du col du Brochet, on peut également suivre horizontalement le haut du glacier jusqu’un peu avant l’aplomb du sommet. On franchit une rimaye et on monte directement vers l’arête et le sommet.
On peut également atteindre le col du Brochet en passant le col des Audannes. A partir des Grandes Gouilles on monte le vallon jusqu’au col du Brochet. Ce parcours permet d’éviter tout parcours sur glacier. Pour cela, depuis le col, il faut bien prendre l’arête vers le sommet.
Après cette ascension on peut rejoindre la cabane Gelten au nord ou la route du Sanetsch au sud.