La pointe des Audannes 2844 m

Par l’arête sud-est. Course rocheuse facile.

Sans nom sur la carte nationale, ce sommet de roches calcaires, au nord du col des Eaux Froides, offre de belles possibilités d’escalade et ses faces sont équipées en terrain d’escalade.
On peut accéder facilement au sommet par le nord. Du col des Eaux Froides, on suit l’itinéraire du Wildhorn jusqu’au plateau en dessous du glacier. En tournant à gauche, vers l’ouest, on accède à une petite crête au nord du sommet que l’on atteint par des rochers faciles.
La montée par l’arête sud offre une petite escalade facile, mais aérienne. On parvient au départ de l’arête en suivant, à partir du col des Eaux Froides, l’itinéraire menant aux voies d‘escalade « les cannelures ».

Tour du Sex Rouge en 2 jours

Pour cette belle randonnée en deux jours, vous pouvez bénéficier d’un forfait avantageux comprenant la montée en cabine d’Anzère au Pas de Maimbré, la nuitée et la demi-pension à la cabane des Audannes. Chemin en T3, balisé rouge et blanc.
Durant ce parcours on a souvent la chance d’observer des marmottes, des chamois, des bouquetins, des lagopèdes, l’aigle royal et même le gypaète.

1er jour 2h30

Du Pas de Maimbré par le chemin balisé, on suit la crête jusqu’au bas des pentes du Chamossaire (arrivée d’un téléski) ou le chemin part à gauche jusqu’à une épaule sur l’arête du Chamossaire. Un escalier métallique permet de descendre quelques mètres. En descendant légèrement, le chemin traverse des pâturages très fleuris, on atteint une petite gorge (Attention, la pluie ou la neige peuvent rendre ce chemin particulièrement glissant). Après la gorge, prendre le chemin qui monte et le suivre jusqu’au Four où il faut escalader quelques gradins rocheux faciles. On débouche sur les lapiaz à 2640 m, L’occasion de jeter un coup d’oeil sur les massifs des Combins et du Mont-Blanc. Le paysage devient de plus en plus sauvage et on continue en montant obliquement à travers des pierriers et on débouche à la Selle. A l’ouest, on remarque le glacier de Tsanfleuron et les Diablerets. De la Selle, on peut se rendre facilement au sommet du Sex Rouge pour jouir d’un panorama grandiose. Il suffit de suivre la crête jusqu’au sommet. Quelques ressauts rocheux se contournent facilement par de petites sentes. La descente vers la cabane se fait à travers de petits névés, des roches polies par l’érosion des glaciers et des pierriers. Il vaut mieux bien suivre le balisage. Du Pas de Maimbré aux Audannes, il faut compter un peu plus de 2h30. L’ascension du Sex Rouge demande une bonne heure supplémentaire.

 

2ème jour 3h30

De la cabane, le chemin suit l’ancien bisse des Audannes jusqu’au bout du plateau, puis plonge dans le vallon des Andins. Au cours de la descente, après une main courante, il y a deux itinéraires. L’un, le chemin des Andins, descend en zigzags jusqu’au fond du vallon et remonte légèrement le long d’un grand éboulis. Ce grand amas de rochers provient d’un gigantesque éboulement qui a eu lieu en 1946. On débouche dans les pâturages boisés et on suit le chemin jusqu’à l’alpage de Serin. L’autre, le chemin de la Conduite, traverse le vallon des Andins et suit une vire dans la falaise. Cette vire a été taillée dans le rocher pour le passage d’une ancienne conduite d’eau. Cependant, ce parcours est à éviter si vous avez le vertige. De plus, en raison de glissements de terrains, le chemin est quelquefois endommagé. Prudence donc ! On débouche dans les pâturages boisés et on suit le chemin jusqu’à l’alpage de Serin. A l’alpage de Serin, on traverse la route carrossable et on suit un ancien bisse à sec (le bisse des Audannes). A proximité d’un glissement de terrain, le chemin perd 200 mètres d’altitude et rejoint le bisse de Sion (canalisé) qui vous conduit aux Grillesses, puis à Anzère.

Des Audannes à Anzère, 3h30.

Le Tour du Six des Eaux Froides en 2 jours

Randonnée sur 2 jours depuis le barrage de Tseuzier en passant par le col des Eaux Froides avant de plonger sur la cabane des Audannes. Retour sur le barrage par la combe des Andins et l’alpage de Serin.

1er jour en 4h

Du barrage de Tseuzier (1780 m), longer la rive droite du lac jusqu’au Gîte de Lourantse (possibilité d’hébergement). Suivre le chemin du col du Rawyl jusqu’au dessus du plateau d’Armillon. Prendre à gauche et rejoindre le chemin reliant le col du Rawyl à la cabane des Audannes. Vous arrivez sur des lapiaz. Un lapiaz est une étendue de roches calcaires qui a subi une forte érosion karstique (dissolution du calcaire par l’acide carbonique contenu dans l’eau). Pour parcourir ces étendues avec un relief très prononcé, il est recommandé de garder les mains libres et de fixer les bâtons sur le sac. Après une crête à 2480 m, vous descendez vers le lac de Ténéhet, (2440 m). Attention à ne pas manquer le lac caché au fond d’un petit vallon, 50 mètres à l’ouest du poteau indicateur, 1h30. Descendre encore un peu avant de vous engager dans le grand lapiaz de Ténéhet. Après le lapiaz, il suffit de remonter le vallon qui aboutit au col des Eaux Froides, (2648 m). Vous êtes en vue de la cabane des Audannes. Descendre vers le lac et remonter les 40 derniers mètres qui vous séparent encore de la cabane. Environ 4 heures de Tseuzier à la cabane des Audannes.

2ème jour en 2h30

De la cabane, le chemin suit l’ancien bisse des Audannes jusqu’au bout du plateau, puis plonge dans le vallon des Andins. Au cours de la descente, après une main courante, il y a deux itinéraires. L’un, le chemin des Andins descend en zigzags jusqu’au fond du vallon et remonte légèrement le long d’un grand éboulis. Ce grand amas de rochers vient d’un gigantesque éboulement qui a eu lieu en 1946. On débouche dans les pâturages boisés et on suit le chemin jusqu’à l’alpage de Serin. L’autre, le chemin de la Conduite, traverse le vallon des Andins et suit une vire dans la falaise de rochers. Cette vire a été taillée dans le rocher pour le passage d’une ancienne conduite d’eau. Cependant, ce parcours est à éviter si vous avez le vertige. De plus, en raison de glissements de terrains, le chemin est quelquefois endommagé. Prudence donc ! On débouche dans les pâturages boisés et on suit le chemin jusqu’à une bifurcation. Prendre la direction les Rousses et suivre le chemin jusqu’à la route (arrêt de bus et parking). On peut rejoindre Tseuzier en suivant la route à travers les tunnels ou emprunter un chemin aérien (main courante et échelle) balisé rouge et blanc. 2h30 de la cabane à Tseuzier.

Grande randonnée de l’Adret en 11 jours

Très belle randonnée sur plusieurs jours entre Plans sur Bex et le Lötschental modulable au gré des envies.

Voilà une des plus belles randonnées du Valais avec plusieurs variations possibles.

1er jour

Les Plans sur Bex, Cabane de la Tourche

2ème jour

Cabane de la Tourche, cabane Demécre, cabane du Fénestral.

3ème jour

Cabane du Fénestral, Cabane Rambert.

4ème jour

Cabane Rambert – Derborence, Auberge du Goday.

5ème jour

Auberge du Goday, Cabane Prarochet.

6ème jour

Cabane Prarochet, cabane des Audannes.

7ème jour

Cabane des Audannes, Wildstrubelhütte.

8ème jour

Wildstrubelhütte, Lämmerenhütte,

9ème jour

Lämmerenhütte, Rinderhütte.

10ème jour

Rinderhütte, Restipass, Kummenalp,

11ème jour

Kummenalp, Lötschental.

Eté escalade

Escalade aux Audannes

Magnifique jardin d’escalade de toutes difficultés. Convient particulièrement pour les camps d’entraînement.

Blocs à 10 minutes de la cabanes.

Voies équipées :
col des Eaux Froides, 35 min de la cabane.
Pointe des Audannes (les cannelures), face ouest, 45 min de la cabane.
Pointe des Audannes, face est, 45 minutes de la cabane.
Lapiaz de Ténéhet, 40 min. de la cabane.

Détail des voies en PDF